Les 10 bases du dessin pour apprendre et savoir dessiner

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien-0

INTRODUCTION :

Apprendre à dessiner, par où commencer ? Voici une question que j’entends souvent et à
laquelle je vais répondre. Voici les 10 bases du dessin pour bien débuter et avec lesquels vous
serez capable de dessiner n’importe quel sujet. Je vous conseille de les suivre dans l’ordre car
chacun de ces conseils apporte à l’autre. Grâce à ces 10 bases indispensables au dessinateur
débutant comme au confirmé, vous avez entre les mains une méthode claire qui vous indique
par où commencer. Et puis j’en suis certain, devenir passionné.

SOMMAIRE

1. Le matériel de dessin
2. Observer
3. La perspective
4. Les formes simples
5. Ombre et lumière
6. Les proportions
7. Le mouvement
8. La composition
9. La texture
10. S’inspirer

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien-1

1. LE MATÉRIEL DE DESSIN

Pour commencer, vous n’aurez besoin que de quelques bons outils.
Je mets l’accent sur les bons outils car oui si vous en choisissez des mauvais, vous allez
détester dessiner et surement vite abandonner. Vous retrouverez ci-dessous les différents outils
pour bien commencer :

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien- matériel de dessin

• Des crayons à mine graphite 2H, HB, 2B, 4B. Plus la mine est H plus elle est dite sèche et plus la mine est B plus elle est grasse.
Je vous conseille de commencer vos dessins par un crayon 2H, sans appuyer, il vous permet des traits léger et facile à gommer. Puis
plus on progresse dans le dessin, plus on monte vers les gras (B).
• Une équerre de 30cm pour dessiner les perspectives
• Un bon taille crayon
• Une gomme dur et une gomme mie de pain
• Un bloc à dessin de format A3 pour pouvoir dessiner suffisamment grand. Le choix du papier a une grande importance. Un papier
de mauvaise qualité ou non approprié peut vous gâcher tout votre dessin ou vous n’obtenez pas le résultat souhaité.

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien- savoir dessiner

Le but du dessin d’observation est de
synchroniser votre main, votre œil et votre
cerveau. Et évidemment d’observer le monde
qui vous entoure.
Quelque soit ce que je dessine, je m’inspire
toujours du réel. Je choisi un sujet qui me
plaît et je prends un moment pour l’observer.
J’observe son mouvement, sa texture, ce
qu’il symbolise, quels détails de mon sujet je
souhaite mettre en avant, est il clair ou foncé
? Par l’observation de la nature, vous serez
capable de réaliser des dessins crédibles.
Par crédible j’entends des dessins ou les
ombres, les textures, les proportions sont
juste et paraissent crédible aux yeux de la
personne qui les regarde. A l’inverse, une
ombre mal placée peut modifier l’aspect
du dessin et quand nous allons voir celui-ci,
nous allons ressentir tout de suite que
quelque chose ne va pas, qu’il n’est pas
crédible.
Je ne reproduis que très rarement le dessin
d’un autre artiste, car il est déjà sa propre
interprétation du réel. Mais je peux m’inspirer
du style de celui-ci pour réaliser mes propres
dessins toujours en m’inspirant du réel.

Pour le dessin d’observation, votre oeil doit faire des allé retour constant entre votre sujet et votre
dessin. Ne vous laissez pas distraire, même si quelqu’un vient vous parler, ne détournez pas le
regard et continuez jusqu’à ce que vous jugez que vous avez dessiné ce qui vous intéresse.
Et puis comme c’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est en dessinant que l’on devient
dessinateur alors ne vous découragez pas. Il n’y a pas de secret, en dessin c’est par la pratique
que vous allez progresser

3. LA PERSPECTIVE

Commençons par apprendre la perspective. Le dessin de perspective c’est une méthode pour
représenter la 3D de nos sujets sur notre surface en 2D, notre feuille de papier. Représenter et
comprendre le volume du sujet nous permet de comprendre par la suite comment placer les
ombres, les textures et comment celles-ci épousent l’objet ou notre personnage, notre sujet.
Nous verrons les ombres un peu plus loin dans le cours.
Pour commencer et afin de pouvoir dessiner n’importe quel sujet, vous aurez besoin de la
perspective à 1 et 2 points de fuite. Suivez les 2 exemples ci-dessous qui vous expliquent
comment pas à pas construire les perspectives et amusez vous à les reproduire.
La perspective à 1 point de fuite

La perspective à 1 point de fuite

Les 10 bases du dessin pour apprendre et savoir dessiner-atelier-de-vivien-perspective 1 point de fuite 01

1 : Je commence par tracer une ligne d’horizon, celle-ci se trouve
à ma hauteur d’œil.
2 : Je trace un point sur ma ligne, ici je décide de le placer au
milieu. Il s’agit de mon point de fuite ( ici en rouge).
3 : Dans la perspective à 1 point de fuite, je pars du principe
que je vois l’objet de face, je trace un rectangle avec des
perpendiculaires et des parallèles à la ligne d’horizon.

Les 10 bases du dessin pour apprendre et savoir dessiner-atelier-de-vivien-perspective 1 point de fuite 02

4 : Je trace les lignes de fuites à partir de chaque sommet vers
le point de fuite. Celles se trouvant derrière l’objet sont tracées à
l’aide de pointillés.

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien- perspective 1 point de fuite - 03

5 : Je délimite une profondeur à mon objet en traçant ses arrêtes.
Je trace également le arrêtes que je ne vois pas à l’aide de
pointillés. Puis je relie toutes les arrêtes entre elles et mon objet
apparaît en 3 dimensions.

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien- perspective 1 point de fuite - 04

Je finis par ombrer le dessous de mon objet car, vu que celui-ci
se trouve au dessus de ma ligne d’horizon qui est ma hauteur
d’oeil, je vois évidemment le dessous de mon objet. Si l’objet se
trouvait en dessous de ma ligne d’horizon, nous verrions la face
du dessus.

La perspective à 2 points de fuite

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien - perspective 2 points de fuite - 01

1 : Je commence par tracer une ligne d’horizon, celle-ci se situe
à ma hauteur d’œil.
2 : Je trace deux points sur ma ligne d’horizon. Il s’agit de mes
points de fuite.
3 : Dans la perspective à 2 points de fuite, je pars du principe que
je vois l’objet de côté, je trace son arrête la plus proche de nous.

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien - perspective 2 points de fuite - 02

4 : Je trace les lignes de fuites à partir des 2 sommets vers les
points de fuite. Celles se trouvant derrière l’objet sont tracées à
l’aide de pointillés.
5 : Je délimite une profondeur à mon objet en traçant ses arrêtes
les plus éloignées. Je suis libre de définir la profondeur que je
souhaite.

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien - perspective 2 points de fuite - 03

6 :Je trace également le arrêtes que je ne vois pas à l’aide de
pointillés. Puis je relie toutes les arrêtes entre elles et mon objet
apparaît en 3 dimensions.

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien - perspective 2 points de fuite - 04

Comme mon objet se trouve en dessous de ma ligne d’horizon,
j’aperçois le dessus de celui-ci. Je décide de hachurer un des
côtés pour comprendre clairement le volume.

4. LES FORMES SIMPLES

Nous allons apprendre à construire notre dessin, tout simplement.

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien-formes-simplesLes-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien-formes-simples 02

Les formes simples
Comme formes simples, nous allons utiliser des
formes géométriques. Le carré, le rectangle, le
triangle, le rond et l’ovale, le cône et le cylindre,
grâce à ces quelques formes nous allons pouvoir
dessiner des formes complexes.
Prenons par exemple :
• Un rond et un ovale, ce rond peut être la
base d’un ballon, d’une sucette, d’un oeil, d’un
crâne cette ovale, la base d’un dirigeable, d’un
muscle en dessin d’anatomie, d’un visage, d’un
nez, d’un ballon de rugby.
• Le triangle peut être la base d’un sapin, d’une
pyramide,
• Le cylindre, d’une longue vue et le cône d’un
cornet de glace.
• Le carré et le rectangle, la base d’un sucre,
d’un wagon, d’un bâtiment, d’un conténaire etc.
Les formes complexes
Par formes complexes, je commence par citer
tout ce que l’on retrouve dans notre magnifique
nature, les arbres, les animaux, les nuages ainsi
que plein d’objets du quotidien comme une
armoire, une chaise, un réveil, un ordinateur, une
lampe et plein d’autres. Sans savoir comment
structurer votre dessin, il est très difficile de savoir
par où commencer et comment le dessiner

Structurer mon dessin

Par combinaison de formes simples, je viens construire, structurer mon dessin. Comme sur
les illustrations ci-dessus et ci-dessous, je vous montre comment avec ces formes simples
imbriquées entre elles, j’arrive à dessiner des sujets complexes.
Savoir comment construire, rend la pratique du dessin bien plus simple et rien ne peut n’être
dessiné, même les formes les plus complexes. Retenez qu’une forme complexe est composée
de plusieurs formes simples.
Grâce à cette méthode, tout le monde sera capable de structurer, construire, des formes
complexes avec des formes simples.

Structurer mon dessin Par combinaison de formes simples, je viens construire, structurer mon dessin. Comme sur les illustrations ci-dessus et ci-dessous, je vous montre comment avec ces formes simples imbriquées entre elles, j’arrive à dessiner des sujets complexes. Savoir comment construire, rend la pratique du dessin bien plus simple et rien ne peut n’être dessiné, même les formes les plus complexes. Retenez qu’une forme complexe est composée de plusieurs formes simples. Grâce à cette méthode, tout le monde sera capable de structurer, construire, des formes complexes avec des formes simples 03

Un triangle,une pyramide, un cône.
Grâce à ces formes simples je dessine
un arbre et une glace. Remarquez que
pour l’arbre, j’ai imbriqué un cône et un
tube pour le tronc.

Structurer mon dessin Par combinaison de formes simples, je viens construire, structurer mon dessin. Comme sur les illustrations ci-dessus et ci-dessous, je vous montre comment avec ces formes simples imbriquées entre elles, j’arrive à dessiner des sujets complexes. Savoir comment construire, rend la pratique du dessin bien plus simple et rien ne peut n’être dessiné, même les formes les plus complexes. Retenez qu’une forme complexe est composée de plusieurs formes simples. Grâce à cette méthode, tout le monde sera capable de structurer, construire, des formes complexes avec des formes simples 04

À l’aide de sphères, je dessine un tube.
À l’aide de ceux-ci, je dessine une bouteille et une longue vue.
Sur la bouteille, j’ai laissé les traits de construction.

5. OMBRES ET LUMIÈRE

La ligne, le trait, n’existent pas dans la nature, tout ce que vous voyez, vous le voyez par
contraste. Vous voyez votre sujet grâce à la lumière qui l’éclaire et l’ombre qui vient l’épouser et
qui le dessine.
Avant de commencer à dessiner, je détermine la direction de la lumière et l’indique par une
flèche sur mon dessin.
Ombre douce et ombre dur

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien-Ombre douce et ombre dur

Pour bien comprendre la différence entre ombre
douce et ombre dure, nous allons ombrer une
sphère
1. Je commence par tracer un ovale
2. J’indique la direction de la lumière par une
flèche
3. Je délimite, par un trait très fin, l’impacte de
la lumière haute (la plus intense) sur le haut de
ma sphère
4. Avec un crayon sec de type 2H, je viens tracer
les premières ombres, les ombres douces.
Ce sont elles qui épousent ma sphère. Ces
ombres fuient vers mon impacte de lumière par
un dégradé (du plus sombre au blanc).
5. Absence de lumière, l’ombre dure est
projetée au sol. Elle a un bord net. Attention tout
de même à ne jamais tracer un contour à une
ombre.

6. Je viens contraster mon dessin progressivement grâce à des crayons plus gras. Je commence
par un HB, puis monte en gras selon le rendu de contraste voulu.
Pour résumer, l’ombre douce est l’ombre qui vient épouser mon objet jusqu’à ce qu’il y ait
absence de lumière. Une fois l’absence totale de lumière, l’ombre projetée au sol est appelée
ombre dure. On l’appelle également ombre portée.

6. PROPORTIONS

Pour que votre dessin soit dit crédible, il est indispensable de respecter les proportions de ce
que vous dessinez. Que vous dessiniez dans votre atelier, dans la nature comme dans la rue,
plusieurs méthodes s’offrent à vous pour reproduire votre dessin aux bonnes proportions. Je
vous en présente 2 dont je me sers régulièrement :

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien-mesure-au-crayon

La mesure au crayon

• Je tiens mon crayon au bout de mon bras tendu
• Je ferme un œil et observe mon sujet
• En partant du haut de mon crayon (la mine)
jusqu’à mon doigt, je mesure la taille de mon sujet
• Je peux facilement comparer la taille des
éléments et les reproduire sur mon dessin en
respectant les proportions.

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien-grille-mesure

La grille

Pour la reproduction d’une photo ou d’un dessin
• Tracez une grille sur votre dessin ou photo
• Reproduisez ce quadrillage sur votre feuille de
dessin vierge en traçant des traits fins au crayons
sec
• Par une observation attentive, construisez
votre dessin en respectant le plus possible les
proportions

7. LE MOUVEMENT

Dans la nature, le mouvement, la force est partout. Que la mer soit calme, avec de léger remous
ou agitée, la mer est toujours en mouvement. C’est la même chose pour n’importe quel sujet
que vous allez dessiner. Du vent qui souffle dans les arbres, à la course d’un chevreuil, à cet
homme qui lit un livre jusqu’à cette fleur qui cherche le soleil. Le mouvement est partout, sans
arrêt et c’est la premère chose que je trace sur ma feuille avant de commencer mon dessin.
Dessinons une fleur
Pas à pas, voyons comment construire une fleur en commençant par lui tracer sa ligne de force.

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien-Dessinons une fleur

Je commence par tracer la ligne de force de ma fleur, ici en rouge. Sans celle-ci ma fleur paraîterait statique.
Grâce à celle-ci elle, je ressent le mouvement, sa force. Je construis ma fleur à l’aide de formes simples. Les
pétales sont des ovales, la tige est un tube, et les feuilles sont cubiques. Maintenant que j’ai la ligne
de force et la structure de ma fleur, je viens pofiner son contour. Pour faire ressortir la lumière des pétales, je
contraste l’arrière plan. Je viens également ajouter de la texture dans le coeur de ma fleur.

8. COMPOSITION
Je cherche à composer mon image pour accompagner le regard du spectateur au travers
de l’oeuvre. Je compose l’image afin de guider son regard vers ce qui est important, je peux
ajouter, vers ce que l’artiste juge important. La composition aide quant à la lecture de l’oeuvre.
Pour composer mon image je m’aide de règles de compositions, certaines utilisées par les plus
grands maîtres de la peinture et de l’art en général.
Ci-dessous, je cite la règle de composition que j’utilise régulièrement pour réfléchir et
composer mes dessins et illustrations. Il en existe beaucoup d’autres.

La règle des tiers
C’est incontestablement celle que j’utilise le plus souvent. D’ailleurs, elle est utilisée en
photographie. Comme son nom l’indique nous allons séparer notre image en tiers. À chaque
intersection, (ici indiquées par un point rouge), je peux décider de placer un élément important.

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien-La règle des tiers

Sur l’illustration ci-dessus, j’ai placé le village comme élément important, ce vers quoi je souhaite
attirer le regard du spectateur. Voyez comme le chemin participe également à diriger le regard
vers ce village, comme s’il nous y emmenait.
Dans un paysage, je place le plus souvent l’horizon sur le tiers inférieur, ce que j’ai fait pour ce
dessin ci dessus.

9. LA TEXTURE

Un des travaux les plus minutieux et passionnants dans le dessin est de réussir à reproduire la
texture des éléments que nous souhaitons dessiner. Je commence par observer attentivement
mon sujet. Comment la texture reflète la lumière, est elle brillante ou mate, granuleuse ou lisse,
répétitive tel un motif ou très aléatoire, Reflète-t-telle les objets qui l’entourent tel un miroir ? Et oui
c’est par une observation attentive et une reproduction des plus fidèle que vos textures seront
crédibles.

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien-Texure de pierre

Texture de pierre

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien-Texure de poil

Texture de poil

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien-Texure de plastique

Texture de plastique

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien-Texure d'arbre

Texture d’arbre

10. S’INSPIRER

Lorsque j’ai commencé à dessiner, mon professeur, après m’avoir appris quelques bases m’a
demandé ce que je souhaitais dessiner. Il m’a montré une bande dessinée d’Enki Bilal et j’ai
adoré. J’ai alors commencé par reproduire ses dessins, ceux que j’aimais et qui m’inspiraient.
J’utilise le passé pour écrire car ces dessins ne me plaisent ou m’inspirent plus forcément.
Durant ces 18 ans de dessin, mon style et mes références ont évolués. Trouvez vos inspirations
et le dessin sera un plaisir et non une corvée. Le fait de vous inspirer d’artistes, ils deviennent
pour vous des mentors, vous vous intéressez à eux, comment ils dessinent, le style et les
couleurs qu’ils utilisent, leurs inspirations, vous apprenez beaucoup et progressez. Et puis, vous
pouvez même les contacter et leur poser directement vos questions
Inspirez vous puis dessinez vos propres réalisations à partir du réel.

Que dessiner ?

Mon conseil est de vous écouter. Ressentez ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas. Ce
qui vous donne envie de dessiner, cela peut être une anecdote, une rencontre, un lieu comme
ce petit village si paisible au charme d’antant. Observez le monde qui vous entoure, les sujets
sont partout. Et surtout écoutez vous !

Les-10-bases-du-dessin-pour-apprendre-et-savoir-dessiner-atelier-de-vivien-inspiration
Vivien - Atelier de Vivien

Je m’appelle Vivien, professeur et blogueur de dessin pour l’Atelier de Vivien.
Je vous invite à me suivre dans l’aventure et dessiner à travers le monde

Suivez l’Atelier de Vivien sur Youtube 

Découvrez tous les articles du Blog

2021-02-07T17:31:00+01:00Non classé|Commentaires fermés sur Les 10 bases du dessin pour apprendre et savoir dessiner